Chaudière basse température

La chaudière basse température : que faut-il savoir sur cet appareil ?

La chaudière tient une place importante dans un habitat étant donné que c’est elle qui permet aux habitants de jouir d’un confort optimal au quotidien, surtout en hiver. Cet appareil de chauffage existe en plusieurs types sur le marché et chacun possède ses propres caractéristiques. Mais que diriez-vous d’une chaudière à la fois économique et écologique ? C’est ce que propose la chaudière basse température.

La chaudière basse température, quel principe de fonctionnement ?

Qui n’apprécierait pas faire des économies tout en bénéficiant d’un confort optimal dans sa maison ? Tout le monde rêve certainement de cela et c’est possible en optant pour une chaudière basse température qui peut à la fois réchauffer une maison et fournir de l’eau chaude pour un usage domestique. Ce genre d’appareil de chauffage est certainement le concurrent de la chaudière à condensation. Quand on parle de chaudière la plus économique, ces deux appareils figurent en haut de la liste. Elles font toutes les deux économiser, mais la différence est que celle à condensation fournit une eau à 90 °C, mais pour celle à basse température c’est une eau à 40 °C environ et cela peut atteindre 50 °C. En effet, cette chaudière basse température se met en marche avec un système de bruleurs qui va chauffer l’eau qui aura pour but de circuler dans les divers conduits d’alimentation de chauffage. Ce type de chaudière ne fait usage que peu de quantité d’énergie pour chauffer l’eau. C’est parce que son objectif est seulement d’atteindre 50 °C. Ce qui le rend moins gourmand en matière de combustible pour pouvoir chauffer l’eau. Alors, elle est plus économique et c’est ce qui le rend si connu et si apprécier sur le marché.

 

Pourquoi cette chaudière est-elle intéressante ?

Lorsqu’on parle de chaudière basse température, on pense tout de suite aux économies qu’elle rapporte. Comme son nom l’indique, cet appareil chauffe l’eau à basse température, c’est-à-dire à 40 °C à 50 °C environ alors que les autres chaudières proposent une température de 90 °C. Comme il ne faut que peu d’énergie pour chauffer de l’eau à 50 °C, la chaudière basse température fait faire des économies d’énergie. Ces économies atteignent 12 % à 15 % selon l’ADEME (Agence de la transition écologique). Les économies sur votre facture de chauffage peuvent même atteindre les 30 %. Voilà pourquoi, on la considère comme étant une chaudière la plus économique.

En outre, comme il chauffe l’eau à moins de 90 °C, la majorité des gens se demandent si la chaudière basse température serait capable d’assurer un bon confort dans une demeure. Alors, sachez que oui, c’est tout à fait possible. À part être une chaudière la plus économique, elle offre aussi un confort plus agréable. C’est grâce au fait qu’elle transmette la chaleur par une eau qui n’est pas très chaude par rapport aux autres appareils. Ici, la température fournie est plus douce, mais si vous n’êtes pas satisfait, vous pouvez booster ses performances en l’associant à un plancher chauffant et des radiateurs basse température. Ainsi, vous ne craindrez pas le froid en restant chez vous. Notons que cette chaudière peut également être reliée à des installations solaires individuelles ou encore des ballons d’eau chaude. Cette compatibilité vous fera bénéficier d’un confort optimal chez vous.

 

Est-elle parfaite en tout point ?

Il est vrai que la chaudière basse température est bénéfique pour son propriétaire, mais n’aurait-elle pas des défauts ? Comme toute autre chaudière, cette chaudière la plus économique c’est-à-dire cette chaudière basse température présente quelques inconvénients. Pour savoir à quoi vous attendre une fois qu’elle sera installée, il faut connaitre ses désavantages.

 

Alors, comme premier inconvénient, cet appareil de chauffage participe tout de même à l’émission de gaz à effet de serre parce que les combustibles qu’elle exploite ne sont pas des énergies renouvelables. Néanmoins, les émissions de ce gaz sont moindres, ce qui le rend écologique. Ensuite, si le combustible utilisé est le fioul, il faut prévoir un espace plus ou moins vaste. C’est pour mettre en place une cuve de stockage qui prend beaucoup de place. Si c’est le gaz naturel qui est utilisé, une souscription à un abonnement mensuel est impérative. Et pour finir, pour quelqu’un qui veut profiter d’un excellent confort thermique chez soi, elle ne peut combler ce besoin à moins d’être associée à des radiateurs basse température. Mais cette association est bénéfique, car elle apporte des bénéfices significatifs et vous profiterez encore plus d’économies.

 

Même si elle présente ces quelques inconvénients, il faut dire qu’ils sont moins importants par rapport aux avantages qu’elle fournit. Son caractère économique l’emporte souvent, car c’est l’occasion pour les foyers de classer leurs argents pour assurer d’autres dépenses. C’est l’opportunité de faire de sa maison un petit cocon dont l’ambiance thermique est douce et dont les sorties d’argents sont moindres. Réfléchissez à vos besoins, comparez les avantages ainsi que les inconvénients pour opter ou non pour la chaudière basse température. S’il le faut, solliciter même l’avis d’un chauffagiste pour vous orienter dans vos choix. Cet expert saura vous suggérer le meilleur appareil de chauffage approprié à votre logement.

 

Le montant à préparer pour faire l’achat d’une chaudière basse température

Si les atouts de la chaudière basse température vous ont convaincu, vous n’aurez plus qu’à faire l’achat de cette chaudière la plus économique. Pour vous en procurer, il faut prévoir un montant de 1500 euros à plus de 3000 euros environ. Le prix varie selon le modèle, la marque, la qualité… Vous pouvez bien évidemment faire une comparaison des chaudières basse température que vous trouverez. Vous arriverez surement à trouver un appareil ayant un bon rapport qualité et prix. Mais pour faire rapide, vous pouvez même demander les conseils d’un chauffagiste professionnel. Il connait les bons plans et sait reconnaitre les chaudières d’excellente qualité. Vous ne serez pas déçu en vous appuyant sur ses recommandations. Au passage, vous pourrez lui confier l’installation de l’appareil et négocier son tarif. Il vous soumettra un devis détaillant le cout de la main-d’œuvre, les frais supplémentaires… Ainsi vous pourrez voir si tout convient à la taille de votre portefeuille.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.