étudiant à l'étranger

Assurance santé pour étudiant à l’étranger

Avant de réaliser vos études ou un stage à l’étranger, une couverture santé est primordiale. La prise en charge des dépenses de santé de l’étudiant à l’étranger et le remboursement des frais médicaux à l’étranger ne sont pas automatiques. Vous avez besoin d’une couverture idéale pour recouvrir toutes vos dépenses de santé.

Ils existent diverses mutuelles santés selon votre destination et votre situation étudiante, renseignez-vous sur les démarches à suivre et sur vos droits.

Choisir la couverture santé pour l’étudiant à l’étranger

Si vous partez étudier dans un pays européen, vous pouvez vous fournir gratuitement la Carte Européenne d’Assurance Maladie ou CEAM auprès de votre mutuelle étudiante. Celle-ci vous fera profiter d’une prise en charge des soins pendant 1 an si vous séjournez dans l’Union Européenne, l’Islande, la Suisse, la Norvège ou le Liechtenstein. Vous n’avez plus de démarche à entreprendre avec les établissements de santé publique du pays d’accueil. Toutefois, la couverture santé garantie par la CEAM est insuffisante, les durées d’attente d’un rendez-vous sont plus longues et la carte n’est pas valide dans les maisons de santé privée. Si vous étudiez hors de l’Europe, la sécurité sociale dépend du pays d’accueil. Vous pouvez soit :

-Vous agréer à la Caisse des Français à l’étranger ou CFE.

-Ou vous inscrire auprès de l’administration de protection sociale des étudiants du pays ou du régime d’assurance sociale commun.

-Enfin, vous souscrire à une mutuelle internationale au premier euro.

Avec ce dernier, l’étudiant sera couvert dès la dépense de 1 euro. Et vous profitez d’autres cautions telles une assurance partie civile vie privée, une assistance rapatriement. Vous pouvez également bénéficier des services tiers-payant et du règlement direct des frais d’hôpital qui sont essentiels à l’étranger. À votre retour en France, la sécurité sociale française vous indemnise les soins non remboursés après exposition des factures à l’assurance maladie.

La prise en charge des étudiants de moins de 20 ans est un cas particulier

Même quand les étudiants de moins de 20 ans partent faire leurs études à l’étranger, ils bénéficient encore des indemnisations de la caisse d’assurance santé de leurs parents. Toutefois, ils doivent remplir certaines conditions, comme :

-Adhérer un établissement de préparation à un diplôme officiel.

-Procurer une attestation de scolarité

-Retourner au minimum une fois en France en cours d’année universitaire.

Les dépenses médicales urgentes sont réglées sur place. Les justificatifs de paiement sont à conserver pour jouir du remboursement par la mutuelle santé une fois en France. Si dans certains pays les frais de santé sont élevés, l’étudiant français doit avoir un reste à charge sérieux.

Couverture sociale lors d’un stage

Vous possédez un contrat de stage qui se passe dans l’Union Européenne. Vous bénéficiez alors des droits semblables à ceux des étudiants. La CEAM prend en charge vos dépenses. Toutefois, si votre stage se déroule hors de l’Europe, c’est seulement les soins urgents qui seront remboursables. Vous pouvez tout de même garder vos factures et vous faire rembourser par votre assurance étudiante. Pareil que les étudiants, votre souscription à une complémentaire santé est nécessaire. C’est une nécessité pour subvenir aux frais élevés des soins à l’étranger. Cependant, votre cotisation augmentera si vous avez une rémunération de votre stage. Cliquez sur assurances complémentaires santors pour plus de conseils.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *