RH

Quelle est la valeur des RH pour une entreprise ?

En période de crise centrée sur les employés, « l’attitude qui ne sait pas quoi faire » bousculer considérablement l’image et la valeur de marque des ressources humaines. Une autre critique des RH à cet égard est qu’elle reste inactive, malgré la prise de conscience des obstacles à surmonter. De nombreux professionnels des ressources humaines ont tendance à court terme, ne réagissent qu’aux événements qu’ils rencontrent.

les services des ressources humaines

Les entreprises connaissent des périodes de croissance extrême ou de déclin toutes les quelques années. Cependant, ce qui est surprenant, c’est que la RH essaie de se comporter de la même manière quel que soit le climat économique plutôt que de préparer des plans d’action et des approches différents pour ces deux situations bien différentes.

La principale raison pour laquelle la RH a des difficultés entre ces deux phases est que l’entreprise n’a pas de stratégies différentes concernant le cycle économique. Bien qu’ayant vécu des situations similaires auparavant, la RH ne sait toujours pas quoi faire face à une autre phase.

En bref, les services des ressources humaines, qui sont décrits comme des « partenaires commerciaux, stratégiques » pour de nombreuses entreprises, ne parviennent souvent pas à avoir une vue d’ensemble. En conséquence, on constate que près de 90 % des départements des ressources humaines n’ont pas de fonction indépendante de planification et de prévision. Pour aggraver la situation, les services RH n’ont pas de stratégie formelle sur aucun sujet. Plutôt que d’avoir une vue d’ensemble, les ressources humaines prennent souvent la voie du développement de programmes lorsqu’une crise survient. Cependant, la RH a deux raisons importantes de planifier.

Le premier d’entre eux est de minimiser l’impact des ressources humaines sur leurs propres processus de gestion et d’exploitation. Deuxièmement, et peut-être plus important encore, est d’être en mesure de fournir la planification nécessaire pour maintenir le flux de talents au bon niveau, ce qui est essentiel pour la continuité organisationnelle. Une autre critique à l’encontre des départements RH est qu’ils ne peuvent pas réduire leurs recrutements supplémentaires au niveau requis sans nuire à leur moral.

D’un autre côté, les processus RH, qui ont des employés moyens en phase de croissance, peuvent être insuffisants dans des domaines tels que le recrutement et l’engagement des employés. Comme nous l’avons mentionné précédemment, il n’y a qu’une seule façon de résoudre ce dilemme : la planification des effectifs ». Un plan d’effectifs bien conçu a de nombreux effets positifs. Voici quelques-uns des plus notables d’entre eux :

L’unité qui devrait minimiser les « traumatismes» qui peuvent survenir face à des situations imprévues est sans aucun doute les Ressources Humaines … Par conséquent, elle devrait créer un temps spécial pour préparer les processus et les réponses.

Ressources humaines ; ce n’est pas un domaine de carrière pour les personnes qui ressentent le besoin de se satisfaire de la réalisation d’un projet. Les travaux ne sont jamais terminés. Heureusement, cela rend le domaine des ressources humaines encore plus intéressant et plein d’opportunités. Par exemple, à la plus grande appréciation ; trouvé lorsqu’une fusion ou une opération de fusion est bien gérée.

Cependant, le contenu du travail de routine quotidien est à peine remarqué ; naturellement, ce n’est pas apprécié. Ces dernières années, la RH est la puissance d’entreprise la plus importante qui s’est installée dans l’esprit des PDG et des cadres supérieurs intéressés par la performance de l’entreprise.

Cependant, selon lui, cela ne résultait pas des efforts des RH et n’avait pas été en mesure d’utiliser un certain nombre d’opportunités telles que les ressources humaines, le mouvement de la qualité et l’explosion de la gestion des connaissances. Pour plus d’ informations sur les ressources humaines, visitez notre site logiciel gestion rh  .

Qu’entend-on par capital humain ?

Parfois, nous rencontrons des commentaires négatifs pour les bonnes raisons. Par exemple, pendant un certain temps, une série de recherches sur le « capital humain » et un article ont été publiés presque chaque jour dans les médias populaires. Ici ; bien que la RH n’ait pas réussi à gagner de réputation, on lui a reproché de ne pas se concentrer suffisamment sur les bons problèmes.

Nous sommes accusés de ne pas comprendre à quel point les mesures numériques de ces facteurs clés de succès nouvellement adoptés sont nécessaires. En tant que tel, humain ; il ne peut s’empêcher de se demander si les comptables ont également fait l’objet de critiques similaires avant le début de la comptabilité il y a 400 ans.

Au fil des années, où j’ai dirigé la fonction RH dans une grande organisation, je me suis souvent senti coupable d’une telle négligence. Mais plus tard, j’ai réalisé que c’était le prix à payer pour pouvoir faire les choses efficacement. Il y a des moments où la RH ne doit pas clairement intervenir dans les événements.

Équipe de vente ; cela ne me dérangerait pas pour blâmer la RH de ne pas faire suffisamment d’efforts pour acheter des systèmes et des programmes qui, selon eux, amélioreront les performances de l’entreprise. Le rôle des RH nécessite souvent de faire des suggestions et de solliciter le soutien des équipes, plutôt que de prendre des décisions unilatérales. La principale responsabilité des RH est d’être juste un autre silo qui fait ses propres choses.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.