Pagode Shwedagon – Pagode d’Or en Birmanie

La pagode Shwedagon est un lieu saint bouddhiste de Birmanie. C’est un premier centre religieux Birman qui se situe sur la colline Singuttara, à Rangoon. Si vous voulez connaître un peu plus sur ce stûpa remarquable, alors, vous n’avez qu’à continuer votre lecture.

Aperçu sur la pagode Shwedagon, Birmanie

Tout d’abord, la pagode Shwedagon est l’une des pagodes les plus célèbres du monde. Et elle constitue sans aucun doute l’attraction principale de Yangon pour votre séjour en Birmanie.

Par ailleurs, la pagode est connue localement sous le nom de Shwedagon ZediDaw The. Elle se situe au sommet d’une colline et mesure 99 mètres de haut. De par son emplacement, on peut la voir de jour comme de nuit depuis la plupart des endroits de Yangon.

De plus, le dôme principal en plaqué or de Shwedagon est surmonté d’un stupa. Ce dernier contient en tout plus de 7000 diamants, rubis, topazes et saphirs. L’ensemble étant dominé par une émeraude massive, positionnée de manière à refléter les derniers rayons du soleil couchant. Ajoutant ainsi à son aspect scintillant le toit d’or de la pagode illumine merveilleusement la ville.

Ensuite, selon certaines légendes, la pagode Shwedagon ZediDaw The aurait 2600 ans. Alors, si celles-ci sont vraies ce qui ferait de cette œuvre architecturale la plus ancienne pagode du monde.

De ce fait, il n’est pas étonnant que le Shwedagon soit appelé au Myanmar « la couronne de Birmanie ».

Valeurs culturelles du monument

Shwedagon, un lieu sacré du bouddhisme

La pagode est un sanctuaire le plus respecté du Myanmar. Ainsi, les familles, les mendiants et les adeptes de Bouddha ont coutume de faire le pèlerinage au Shwedagon. De la même manière que les musulmans se sentent obligés de visiter la Kaaba à La Mecque, au moins une fois dans leur vie.

La puissance du Shwedagon est telle que les Birmans le considèrent généralement comme indestructible. Malgré un tremblement de terre majeur en 1769, plusieurs tremblements de terre au 20ème siècle et un incendie spectaculaire en 1931, il demeure imposant au sommet de sa colline.

En tant que lieu saint, les visiteurs sont tenus d’enlever leurs chaussures lorsqu’ils entrent dans le Shwedagon. Ainsi, déambuler sur les pierres brûlantes dûes au rayon de soleil de plomb, entre les sanctuaires ombragés, n’est pas une mince affaire.

On dit aussi que la pagode contient huit cheveux du Bouddha (Bouddha Siddhârtha Gautama). Ce qui fait en plus du Shwedagon un lieu sacré et prestigieux. De ce fait, les escaliers et les ponts menant au sanctuaire principal du temple charrient des milliers de pèlerins et des visiteurs venus de quatre coins du monde qui affluent le sanctuaire. De plus, des kiosques à fleurs et à livres, des marchands ambulants de souvenirs religieux et des magasins de thé font un commerce animé sur le lieu pendant des longues heures d’ouverture du Shwedagon.

Structure architecturale avec une representation aniconique du Bouddha

Au cours de leur séjour dans le pays, les voyageurs verront des temples partout au Myanmar. Ils seront sans aucun doute frappés par la richesse et la profusion des styles de construction de ces monuments. À Pagan, par exemple, il y a une ancienne plaine contenant plus de 2000 temples et pagodes. Certainement, c’est l’un des ensembles les plus remarquables au monde. Pourtant, au sein de cette profusion de richesse, la pagode Shwedagon reste sans égale en tant que temple. C’est un lieu unique de rencontre et un symbole de l’identité nationale birmane.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *