Quels vaccins pour votre chat et votre chien ?

Avant de répondre en détail à cette question, sachez qu’aucun vaccin n’est obligatoire pour l’ensemble des chiens et des chats. En revanche, certains vaccins peuvent devenir obligatoires dans certaines conditions, par exemple selon le niveau de dangerosité de votre animal de compagnie, si vous mettez votre chat ou votre chien en pension ou lors d’un voyage à l’étranger. Par ailleurs, nous verrons que certains vaccins sont fortement recommandés car ils permettent de combattre certains maladies potentiellement mortelles. Pour plus de détails sur les vaccins recommandés pour le chat et le chien, visitez le site vetoadomicile.fr.

Les vaccins importants pour le chat

Les vaccins indispensables pour le chat sont au nombre de deux : il y a d’une part, le vaccin contre une maladie appelé Typhus félin ou Panleucopénie féline qui peut être mortelle. Et d’autre part, la Rhinotrachéite infectieuse féline, l’une des composantes du Coryza du chat. Viennent ensuite les vaccins qui peuvent s’avérer nécessaires, voire incontournables, selon les caractéristiques et les habitudes du chat. Par exemple, les vaccins contre la leucose du chat et contre chlamydiose féline sont à envisager si le chat côtoie d’autres chats. Si votre animal de compagnie doit participer à un voyage à l’étranger, le vaccin contre la rage sera inévitable. Rappelons que la rage peut être transmise à l’homme. Les premières injections de vaccins interviennent généralement entre la 8e et la 16e semaine de vie. Les rappels sont administrés quand le chat a un an, puis à un rythme spécifique selon le vaccin : à titre d’exemple, les rappels des vaccins contre la Rhinotrachéite infectieuse féline, la leucose du chat ou le chlamydiose féline sont annuels, tandis que l’on effectue les rappels du vaccin contre le Typhus félin tous les trois ans maximum. Du côté maintenant des symptômes, le  Typhus félin peut entraîner un manque d’appétit, voire une anorexie, une fièvre avec une température supérieure à 39°C, des vomissements et des diarrhées avec des traces potentielles de sang, ainsi qu’une forte fatigue et une inactivité du chat. La Rhinotrachéite infectieuse féline partagent avec le Typhus félin certains symptômes comme une fièvre, une fatigue, un manque d’appétit, mais il faut ajouter à cette liste une possible conjonctivite, un ulcère de la cornée, une perte de poids, une déshydratation et des fréquents éternuements. Un chat atteint par la leucose pourra être atteint de fièvre, de perte d’appétit et de poids, ainsi que d’un manque d’énergie, mais le symptôme le plus fréquent reste la dilatation des ganglions et tout particulièrement, ceux logés sous la mâchoire. Les signaux possibles de la chlamydiose féline sont une conjonctivite aiguë, accompagnée de larmes et de coulées nasales, d’éternuements intenses, mais aussi d’une inflammation, d’un rougissement et d’un gonflement des paupières.

Les vaccins importants pour le chien

Pour le chien, on dénombre 8 vaccins fortement recommandés permettant de lutter contre les maladies suivantes : la rage ; la maladie de Carré, qui se propage très facilement d’un chien à l’autre et qui peut entraîner la mort ; l’hépatite contagieuse canine ou maladie de Rubarth qui cible les systèmes hépatiques et rénaux ; la maladie létale appelée Parvovirose qui provoque des coliques hémorragiques ; la leptospirose dont l’origine est une bactérie que l’on retrouve dans l’urine des rats et qui va entraîner une hépatite, une infection au niveau des reins et fréquemment la mort ; la toux du chenil qui implique, comme son appellation le laisse à penser, une très forte toux. Enfin, il y  a la Piroplasmose qu se caractérise par une jaunisse létale qui provient des tiques. Si vous placez votre chien en pension, les vaccins contre la toux du chenil, la parvovirose et la rage seront obligatoires. Par ailleurs, le vaccin contre la rage est inévitable si vous partez à l’étranger avec votre animal de compagnie, mais aussi si votre chien est dangereux. On vaccine contre la maladie de Carré, la Parvovirose et l’hépatite contagieuse canine (maladie de Rubarth) à partir de 7 semaines, avec deux rappels à un mois d’intervalle, puis des rappels tous les deux ans. Le vaccin contre la leptospirose est administré en deux injections avec quinze jours d’intervalle, et les rappels interviennent quatre à six mois plus tard, puis tous les ans. La première injection du vaccin contre la toux du chenil est réalisé à partir de sept semaines et le rappel trois à quatre semaine plus tard. Les chiens sont vaccinés contre la Piroplasmose à partir de huit semaines et les rappels sont annuels ou semestriels si votre animal est exposé à des risques. Enfin, la première injection des vaccins contre la rage est effectuée à partir de 3 mois de vie et les rappels avant un an.

Pour poursuivre cette lecture, vous pouvez consulter le dossier du site Virbac consacré aux vaccins pour le chat et le chien : https://fr.virbac.com/home/tout-sante-bien-etre/vaccination-du-chien-et-du-chat.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *