Faire de l’écotourisme en Guyane

La Guyane, une région française sur le continent sud-américain, se trouve à environ 7 000 km de la France. Le plus important parc national de France et de l’Union européenne s’y trouve. En effet, la Guyane est localisée aux portes de la grande forêt de l’Amazonie. Le voyage à partir de la France dure environ 9 heures en vol direct. Toutefois, l’attrait en tant que destination phare pour l’écotourisme ne manquera pas d’intéresser pour visiter cette région.

Connaître la Guyane et sa population

La population de la Guyane est composée de populations métissées venant de nombreuses vagues de migrations successives. C’est donc une population multiethnique. La composition ethnolinguistique de la Guyane est très diversifiée. En cela, elle reflète les événements historiques qui s’y sont déroulés depuis le 16e siècle.

On y compte plus de 25 groupes ethniques différents et parlant chacun sa langue. Il y a d’abord les Amérindiens. Ensuite, on distingue la population d’origine africaine. Puis viennent les Européens, des métropolitains ou d’anciens colons et les migrants asiatiques. Enfin, il y a les autres ethnies d’immigration récente comme les Brésiliens, les Libanais, les Surinamiens et les Haïtiens. Il est difficile de connaître le nombre exact de la population guyanaise en raison de l’arrivée massive d’immigrants illégaux. Chaque année, les autorités expulsent environ 15 000 personnes irrégulières.

L’écotourisme en Guyane dans la pratique

La Guyane s’étend sur une superficie de 86 000 km — avec une unique bande côtière de 320 km. La période recommandée pour visiter la Guyane va de la mi-août à la mi-novembre. Dès l’arrivée, la location voiture guyane aeroport est là pour l’accueil. En ville, d’autres agences de location sont également disponibles.

La Guyane se fixe une nouvelle vision du développement durable pour protéger ses ressources naturelles inexploitées. Il y a aussi son patrimoine culturel et sa population pour qu’elle se lance dans le développement de son écosystème. C’est l’un des plus riches du monde. Ainsi, faire de l’écotourisme en Guyane est à la portée de tous les visiteurs. Il s’agit entre autres :

  • de réaliser des remontées des rivières guyanaises en pirogue sur Inini, Oyapock, Mana, Maroni ou Approuague ;
  • de promenades dans la forêt avec un guide dans une végétation luxuriante ;
  • de rencontres avec beaucoup d’animaux, comme les ibis rouges, les paresseux, les perroquets, les tortues luths, les caïmans ;
  • de nombreux circuits nature. Notamment, on peut passer la nuit dans un carbet et visiter de villages bushinengués. Un carbet est un abri en bois sans mur en toit de palme ;
  • de l’écotourisme à Apatou, une commune située le long du fleuve Maroni et accessible par la route ;
  • d’apprécier les motifs de l’art tembé qui représentent et symbolisent les valeurs de la famille.

Une réflexion au sujet de « Faire de l’écotourisme en Guyane »

  1. Bonjour, je viens de tomber sur votre site web et je voulais entrer en contact avec vous.

    Je dirige un studio d’animation qui crée des vidéos d’explication animées aidant les entreprises à expliquer ce qu’elles font, pourquoi elles sont importantes et en quoi elles sont uniques en moins de 2 minutes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *