Comment choisir la meilleure SCPI à investir

 

Sur le marché immobilier, on est souvent amené à rencontrer de nombreuses SCPI essayant d’attirer l’attention d’un maximum d’investisseurs. Il est alors difficile de savoir choisir avec l’embarras du choix. Cet article vous présente des conseils pratiques pouvant vous aider à choisir votre SCPI.

 

Les différentes formes d’investissement possibles

 

En principe et sur www.portail-scpi.fr, vous pouvez constater qu’il existe 4 différentes formes d’investissement pour être associé à une SCPI : au comptant, à crédit, par un contrat d’assurance-vie et par démembrement. Ces dernières présentent toutes leurs spécificités. En investissant au comptant, l’achat des parts immobiliers a pour objectif d’obtenir des revenus complémentaires sur la base de versements trimestriels. En investissant par le biais d’un crédit immobilier, vous pourriez bénéficier d’un rendement important avec un taux d’intérêt faible et des bénéfices attractifs. Recourir à un contrat d’assurance-vie pour investir dans une SCPI vous permet de percevoir des loyers dans le cadre de l’assurance tout en bénéficiant d’une défiscalisation. Au fil du temps, cette option permet alors d’accumuler plus de pourcentage de revenus dans son portefeuille. Si toutes ces formes d’investissement ne vous conviennent pas, vous pouvez opter pour la dernière qu’est le démembrement temporaire. C’est une solution qui s’adapte aux investisseurs imposables à l’ISF ou souhaitant cumuler des revenus complémentaires sur quelques années.

 

Comment choisir son SCPI ?

 

Avant de choisir une SCPI, il faut d’abord regarder le rendement qu’elle octroie et la stabilité qu’elle procure dans le temps. En moyenne, ce taux de rendement devrait varier entre 4 et 6 %. Par la suite, on doit s’assurer de la qualité du siège social de la société. Le fait d’avoir un siège imposant permet de vérifier la notoriété et le niveau d’efficacité d’une SCPI. Ensuite, on doit tenir compte de sa capitalisation. En effet, une SCPI qui offre une capitalisation à la hauteur d’un milliard d’euros présente moins de risques à ses investisseurs qu’une autre société avec une capitalisation en dessous des 100 000 €. Il est aussi conseillé de constater le taux d’occupation des parcs immobiliers générés par la société. Plus les biens immobiliers seront assignés à des locataires, moins les risques d’impayés apparaîtront. En dernier critère, choisissez une SCPI avec un niveau de report à nouveau assez élevé. Ce dernier définit la capacité de gestion de la société en cas d’impayés ou de changement de locataires. Dans de telles situations, la SCPI devra pouvoir quand même générer assez de revenus à ses investisseurs, peu importe le montant des capitaux investis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *